FILMS EN PRODUCTION



« Ani-Maux » de Sylvère Petit | Documentaire | 52' | France 3 | 2017

Regarder la bande annonce

Ani-MauxPour son nouveau film documentaire "Ani-Maux", Sylvère Petit nous plonge dans le quotidien des patients d'une clinique vétérinaire. Son parti pris original est de se positionner - et nous avec - à hauteur des animaux pour une expérience inédite et puissante. Ainsi, nous accompagnons Max, Smith, Lilou, Kali avec leur douleur, leur vieillesse, leurs simples bobos jusqu'à la guérison et parfois la mort. De la salle d'attente à l'opération en passant par les doutes et les rires en consultation, progressivement leurs histoires agissent comme un étrange miroir sur nous-même.

«Ani-maux est un contrepoint à Primates, le film de Frederik Wiseman.
Ani-maux, de Sylvère Petit, est un film magnifique. Il m’a donné des moments de vraies et belles émotions (et tristes parfois). Il est comme un contrepoint au film de Frederik Wiseman, Primates, avec sa volonté de retrait, les bruits qui sonnent, les regards, la souffrance, les plans rapprochés, les humains à l’arrière plan. Mais un film de Wiseman qui serait, pour le coup, à la fois comme un diagnostic des changements d’époque et comme une façon d’annoncer certaines formes de réconciliation. C’est en réalité un film d’amour. Superbement réussi. J’adore ce parti pris de la caméra qui se met à la hauteur, car c’est cela être à la hauteur de ce que l’on décide de rendre.
Je suis vraiment très heureuse de ce film si beau.»
Vinciane Despret - philosophe, psychologue et éthologue de l'Université de Liège

Une coproduction Les Films d’Ici Méditerranée - Les Films d’Ici, avec la participation de France Télévisions, Avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée. Avec le soutien de la PROCIREP, Société des producteurs, et de l'ANGOA

Télécharger la fiche descriptive




« Pierre Soulages » de Stéphane Berthomieux | Documentaire | 52' | Arte | Octobre 2017


Avant-première au Centre Rabelais
à Montpellier le 21 octobre à 19h dans le cadre de Cinémed


Diffusion le 22 octobre à 17h25 sur Arte


Pierre SOulagesA 97 ans, du haut de ses 1,90m, Pierre Soulages est solide comme un roc. L'esprit alerte, la main toujours sûre, il est l'un des derniers mythes vivants de la peinture abstraite.
Pour ce documentaire, Stéphane Berthomieux nous propose de vivre l’expérience de la lumière qui vient du noir en parvenant à conjuguer trois niveaux de récits : les archives, les témoignages mis en scène et les voix-off. Cette approche à la fois biographique et poétique nous permet de découvrir la place de Soulages dans l’art des XXe et XXIe siècles tout en prenant conscience de la modernité de sa peinture, de la puissance de son noir et de l’énergie qui s'en dégage.
Plusieurs personnalités s’associent au documentaire. Du linguiste Pierre Encrevé, spécialiste et ami depuis 40 ans de Pierre Soulages à l’astrophysicien Daniel Kunth, à l’assistant de Pierre Soulages Dan Mc Enroe, au philosophe Alain Badiou, au musicien Jean-Michel Jarre ou encore au recteur de la cathédrale de Rodez Jean-Luc Barrié, tous nous permettent d’approcher l’œuvre de Soulages sous un angle inédit, affirmant ainsi la contemporanéité évidente de cet artiste déjà légendaire.
Stéphane Berthomieux a relevé un défi en réalisant de documentaire : faire connaître Soulages d'une manière didactique avec une exigence esthétique et toujours émotionnelle.
De la science à l’émerveillement, et avec comme trame centrale l’Outrenoir, nous suivons Soulages dans sa quête de la lumière. Ce documentaire apparaît comme un hommage à une œuvre puissante et à un homme atemporel. 

Une coproduction Arte France, Les Films d'Ici Méditerranée, Les Films d'Ici, avec la participation de TV Sud. Produit avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée - Avec le soutien de La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, en partenariat avec le Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée, La Procirep, Société des producteurs et de l’Angoa.

Télécharger la fiche descriptive




« Renault 12 » de Mohamed El Khatib | Documentaire | 90' | Arte | 2018

Renault 12"Renault 12" est une expérience cinématographique à partir d'un matériau documentaire : la mort de ma mère. Ce témoignage est un ensemble de confidences, une épopée intime, l’accompagnement vers la mort et ce qui s'en suit, c'est-à-dire les cérémonies, le rapatriement d'un corps et les aléas administratifs. J'y dévoile, à l'aide d'enregistrements sonores et vidéos, certains décalages culturels entre ma famille venant de Tanger, moi-même et le milieu hospitalier.
"Renault 12" est un récit fragmentaire d’apprentissage qui retrace un parcours de deuil au rythme de ses différents rituels de part et d’autre de la Méditerranée. Se mêlent alors deux perspectives de transit, celle d’un cercueil de la France vers le Maroc, puis celle d’un héritage entre le Maroc et la France.
Renault 12 est un modèle de véhicule d'origine française extrêmement réputé au Maroc dans les années 70 pour sa vélocité en montagne et en topographie hostile.

Télécharger la fiche descriptive